L’avoine est l’une des variétés de céréales les plus saines de la planète. Il s’agit d’un fait aujourd’hui largement admis. Sous forme de flocons, dans le muesli, dans le porridge ou en pâte. Pourtant, l’avoine est souvent sous-estimée, voire ignorée. Rares sont ceux qui parlerait d’elle comme d’un « super-aliment », alors qu’elle aurait largement mérité ce titre. Pour nous, en tant que fabricant de petit déjeuner bio, l’avoine est l’un des ingrédients principaux – une raison suffisante pour jeter un œil plus attentif à cette céréale :

Qu’est-ce que l’avoine ?

En fait, l’avoine appartient à la famille des graminées. L’avoine cultivée, qui est plantée comme céréale, est généralement connue sous le nom d’avoine. Une céréale dont il existe toutefois 25 variétés. Le premier producteur d’avoine au monde est la Russie, suivie par le Canada et l’Australie. Les premières traces d’une culture éventuelle de l’avoine nous viennent d’un site palafittique en Suisse, datant de l’Âge du bronze. À l’époque déjà, les habitants de ces sites savaient cultiver l’avoine à leur avantage.

L’avoine compte parmi les variétés de céréales les plus résistantes et peut survivre aux tempêtes et aux fortes pluies. Elle s’épanouit globalement dans des régions plutôt pluvieuses comme les Pré-Alpes, les moyennes montagnes et les zones côtières. En outre, elle se redresse toute seule lorsqu’elle a été pliée. Ainsi, l’avoine peut être plantée dans des situations climatiques défavorables – ce que l’on fit, puisqu’elle générait des récoltes plus régulières que les autres variétés céréalières en cas de mauvaise année.

L’avoine conserva sa position dominante de première culture du monde jusqu’au Moyen Âge central, où elle fut supplantée par la pomme de terre. Elle resta toutefois dans le top 3 jusqu’au XIXe siècle.

L’avoine, super-aliment

Lorsqu’on entend le mot « super-aliment », on pense plutôt aux graines de chia, au maca, aux physalis, à l’herbe d’orge ou aux baies de goji. L’avoine figure en revanche rarement sur cette liste, alors qu’elle est le pilier séculaire de l’alimentation saine. En 2017, un groupe de travail de l’université de Wurtzbourg a déclaré l’avoine plante médicinale de l’année. Il a particulièrement souligné sa part de 10 % fibres alimentaires, la qualité de ses glucides, la composition des protéines, les acides gras insaturés et les nombreux minéraux et vitamines.

L’avoine est particulièrement efficace en cas de troubles digestifs. Sa teneur élevée en bêta-glucanes, qui assurent une meilleure digestion, lui permet de briller dans cette catégorie. Ce composant fait en effet partie de la grande famille des fibres alimentaires, largement présentes dans l’avoine. Elles stimulent non seulement le tractus digestif, mais ont aussi des effets positifs sur le métabolisme. Ces fibres captent par exemple les acides biliaires, ce qui a entre autres pour conséquence de dégrader le mauvais cholestérol. Les études sur l’avoine décrivent par ailleurs la capacité des fibres alimentaires à réduire le risque d’hypertension, de troubles du métabolisme des lipides et de maladies cardio-vasculaires.

Le rôle de l’avoine dans le traitement du diabète

Une caractéristique particulière de l’avoine est son utilisation pour les personnes diabétiques. Grâce à la hausse retardée du taux de glycémie dans le sang et à la baisse de la sécrétion d’insuline qui s’en suit, l’avoine est utilisée dans le traitement du diabète et souvent employée ensuite dans les régimes pour personnes diabétiques. Les médecins ont ainsi souvent recours à des « journées avoine », où les patients doivent veiller à ingérer des produits à base d’avoine. Cette pratique est souvent répartie sur plusieurs jours. L’objectif de cette méthode simple est rapidement établi : réduire autant que possible la résistance à l’insuline. De premières études scientifiques ont montré l’utilité de l’avoine dans le traitement du diabète.

L’avoine est-elle dénuée de gluten ?

L’avoine peut aussi être bénéfique aux personnes souffrant d’allergies. Elle présente notamment plusieurs atouts pour les personnes atteintes de maladie cœliaque (intolérance au gluten). Le gluten est en effet présent dans de multiples céréales, qui doivent donc être évitées. L’avoine est elle tolérée dans de nombreux cas. Il faut cependant s’assurer que l’avoine n’a pas été mélangée à de la farine blanche. L’avis des scientifiques demeure partagé sur le sujet. Des études suédoises et canadiennes ont trouvé qu’une petite quantité d’avoine n’était pas dommageable à la guérison des muqueuses de l’intestin grêle, alors que des études allemandes déconseillent d’en manger.

Chez Verival, nous accordons une grande importance à la fabrication de produits garantis sans gluten. Tous nos mueslis et porridges dotés du sigle « sans gluten » ont fait l’objet d’un processus de contrôle strict en cinq étapes.

L’avoine est également employée dans les produits cosmétiques tels que les lotions ou les produits de soin des cheveux, car elle permet de renforcer la racine des cheveux et de réparer la peau sèche et crevassée.

Avoine et petit déjeuner

Pour avoir sa dose d’avoine au petit déjeuner, il existe de nombreuses options. Les flocons d’avoine constituent bien entendu la solution principale. Ils sont généralement proposés sous forme de muesli ou de porridge. Celles et ceux qui souhaitent faire un geste facile pour leur santé dès le réveil peuvent donc se préparer une délicieuse bouillie d’avoine. Un petit conseil : préparer le porridge avec des fruits frais, puis ajouter une pincée de cannelle et une cuillère à café de beurre de cacahuètes. Il ne vous reste alors plus qu’à déguster votre petit déjeuner ultra-savoureux !