Cela fait plusieurs années déjà que nous soutenons les sportives et sportifs autrichiens. Nous aimons suivre leur parcours et célébrer avec eux leurs victoires. Cette année, nous sommes à nouveau très fiers de nos jeunes athlètes, qui ont une fois de plus réalisé de belles performances. Nous appuyons nos sportives et sportifs avec des produits de petit déjeuner Verival ainsi que nos produits de la gamme Bio Power Verival, afin qu’ils soient parfaitement équipés pour leurs activités physiques. Dans cette première partie, nous souhaitons donc vous présenter quelques-uns de nos athlètes et revenir avec eux sur l’année écoulée. Aujourd’hui, place à ces cinq sportives et sportifs : Babsi Zangerl, Johanna Hiemer, Johannes Hirschbichler, Lisa Hörbinger et Alexandra Hauser.


Übersicht ausblenden

Babsi Zangerl

Brève présentation

Babsi Zangerl, 31 ans, alpinisme/escalade sportive

Pourquoi avoir choisi cette discipline sportive ?

J’ai d’abord commencé par l’escalade de bloc. Au début, je me suis concentrée sur le bloc et c’était à l’époque mon occupation préférée. J’aimais beaucoup le côté ludique du bloc : être dehors avec des amis, en pleine nature, et grimper sur des gros rochers. Suite à une blessure du dos, j’ai commencé l’escalade avec corde à 19 ans, à des fins thérapeutiques au départ, mais cela est rapidement devenu ma nouvelle passion. Au fil des ans, j’ai de plus en plus osé me confronter à des parois vraiment hautes. J’adore le défi aussi bien mental que physique, mais surtout l’esprit d’aventure qui accompagne immanquablement l’escalade d’une grande voie. C’est ce qui me fascine le plus dans ce sport.

Depuis quand pratiques-tu ce sport ? Depuis quand en catégorie pro ?

Je grimpe depuis que j’ai 17 ans. À 14 ans, mon grand frère m’a emmenée pour la première fois dans une salle de bloc, et j’y suis ensuite retournée régulièrement. J’ai signé mon premier contrat de parrainage à 16 ans et, à 25 ans, je pouvais « plus ou moins » vivre de l’escalade.

Quels ont été tes plus grands succès cette saison ?
  • Grimper le « Pre-Muir Wall » du El Capitan, en Californie (4e voie en escalade libre sur El Capitan)
  • National Geographic Adventurer of the year 2019
  • Escalade sportive : FFA « Everything Karate » Bishop/Californie 8c+/9a
  • Avec Jacopo Larcher, nous avons réussi les ascensions Rotpunkt des voies alpines du « headless children » (400 m, 8b) dans le Rätikon et du « Zeit zum Atmen » (250 m 8b/+) sur le Rote Wand. (Lech am Arlberg)
Quels ont été les principaux défis rencontrés cette année ?

Ils sont encore à venir ! En novembre, je vais essayer une ascension en libre de la voie « The Nose » du El Capitan…

Aperçu de l’année prochaine : quels sont tes projets ?
  • Je rêve de réaliser la voie « Odyssée » de la face nord de l’Eiger en une journée, en libre.
  • Expédition au Pakistan

Babsi Zangerl


Johanna Hiemer

Brève présentation

Je m’appelle Johanna Hiemer et j’ai 24 ans. Je suis skieuse-alpiniste
dans l’équipe Dynafit.

Pourquoi avoir choisi cette discipline sportive ?

Le ski-alpinisme est ma passion, car on est en permanence dehors, dans la nature, avec les autres skieurs. Et toute montée difficile est suivie d’une belle descente.

Depuis quand pratiques-tu ce sport ? Depuis quand en catégorie pro ?

Je fais du ski-alpinisme depuis six ans. Je n’ai toutefois jamais pratiqué ce sport de manière vraiment professionnelle. Depuis que je suis maman, mes priorités ont de toute façon changé.

Quels ont été tes plus grands succès cette saison ?

Huit semaines après l’accouchement, je participais déjà à la Vertical Race, et je l’ai remportée. J’ai ensuite pris part à deux autres compétitions internationales en équipe, où je suis arrivée en 4e place. (Sellaronda et Mezzalama)

Quels ont été les principaux défis rencontrés cette année ?

Mon plus grand défi est d’être maman tout en voulant continuer à pratiquer ce sport. 😉

L’hiver prochain, j’aimerais bien entendu participer à nouveau à quelques compétitions.

Johanna-Hiemer


Johannes Hirschbichler

Brève présentation

Nom : Johannes Hirschbichler
Domicile : Weissbach bei Lofer
Discipline sportive : cyclisme sur route
Équipe : Radteam Tirol

Pourquoi avoir choisi cette discipline sportive ?

J’ai commencé le cyclisme à 18 ans, entraîné par un ami.

Depuis quand pratiques-tu ce sport ? Depuis quand en catégorie pro ?

J’ai débuté avec des courses pour le plaisir avant d’obtenir ma licence amateur, puis de passer aux pros en 2018. Nous participons à des courses nationales et internationales (Bundesliga, circuits, etc.). J’aime la vitesse et le fait de pouvoir réaliser d’assez grands parcours à la seule force de mon corps. J’adore m’entraîner dans la nature et à l’air frais.

Quels ont été tes plus grands succès cette saison ?

Mon plus grand succès de l’année est assurément la médaille de bronze au championnat d’Autriche, en contre-la-montre individuel chez les pros, ainsi que ma participation aux championnats européens en Hollande, en contre-la-montre individuel. Je suis également champion du Tyrol en contre-la-montre.

Aperçu de l’année prochaine : quels sont tes projets ?

Je souhaite bien entendu faire un autre bond en avant pour la saison prochaine et travailler dur pour m’améliorer dans les mois à venir.

Johannes-Hirschbichler


Lisa Hörbinger

Brève présentation

Lisa Hörbinger, Triathlon/course, TrumerTriTeam et Naturfreunde Wals

Pourquoi avoir choisi cette discipline sportive ?

Je cours depuis que je suis petite, même si cela n’a pas toujours été régulier. J’ai essayé le triathlon par curiosité, à 23 ans, et je suis « tombée amoureuse ». La combinaison des trois disciplines sportives me captive. Cela rend l’entraînement très varié et il faut que tout s’accorde parfaitement pour obtenir un bon résultat le jour de la compétition. Le passage rapide d’une discipline à l’autre représente p. ex. toujours un grand défi.

Depuis quand pratiques-tu ce sport ? Depuis quand en catégorie pro ?

J’ai grandi dans une famille de coureurs et j’ai pu essayer différents sports durant mon enfance, tout en participant fréquemment à des courses pour enfants et écoles. J’ai vraiment eu le déclic aux alentours de 20 ans et je me suis mise à courir davantage – à 23 ans, j’ai participé à mon premier triathlon. Les choses se sont ensuite faites toutes seules. J’ai simplement constaté que l’entraînement permettait d’atteindre beaucoup de choses et de se dépasser. Je me qualifierais aujourd’hui de sportive amatrice ambitieuse. Ces deux dernières années, j’étais au départ des championnats d’Europe Age Group pour l’Autriche. Je suis un programme d’entraînement depuis 2016, mais le plaisir reste ma première priorité… je ne suis pas une sportive professionnelle.

Quels ont été tes plus grands succès cette saison ?

J’ai atteint mon objectif de courir le semi-marathon de Linz en moins de 1 heure 45, avec un temps final de 1:43:44. Je pense que ce fut l’un des plus beaux moments de la saison. En triathlon, j’ai aussi connu quelques succès, notamment six places sur le podium par tranches d’âge dans huit compétitions. Je vois que je progresse d’une saison à l’autre. Cela me motive à me fixer de nouveaux objectifs et à m’entraîner, même lorsque je n’en ai pas forcément envie.

Quels ont été les principaux défis rencontrés cette année ?

Je dois rendre mon travail de mémoire début décembre, qui viendra conclure mes études en alternance et m’a bien évidemment demandé beaucoup de temps (les week-ends). Je me réjouis donc à la perspective de 2020, car je pourrai à nouveau m’entraîner les vendredis et les samedis. 

Aperçu de l’année prochaine : quels sont tes projets ?

Je me suis déjà qualifiée pour le championnat d’Europe Age Group de distance sprint à Malmö. Ces dernières semaines, l’idée a toutefois germé d’essayer une première distance moyenne en 2020. Ainsi, je serais peut-être au départ du Ironman 70.3 à Zell am See plutôt qu’à Malmö. Je souhaite en outre améliorer un peu mes meilleurs temps, je suis certaine qu’il y a encore une marge de manœuvre à cet égard.

Lisa-Hoerbinger


Alexandra Hauser

Brève présentation

Bonjour, je m’appelle Alexandra, j’ai 24 ans et j’habite et je travaille dans la belle région du Tyrol. Professionnellement, je suis infirmière de bloc opératoire depuis bientôt trois ans. Pour me détendre, je pratique du sport de haut niveau, à savoir le trail en montagne et le ski-alpinisme. Depuis 2019, j’ai le plaisir de collaborer avec l’équipe Salomon.

Pourquoi avoir choisi cette discipline sportive ?

Le sport a toujours fait partie de ma vie. Je me suis volontiers essayée à plusieurs types de sports. Au final, c’est la course qui l’a emporté. Aujourd’hui encore, la sensation de liberté que j’éprouve en courant me donne des ailes. C’est la course m’a donné de la force et de la créativité et m’a aidée à traverser une période familiale particulièrement difficile. 

Depuis quand pratiques-tu ce sport ? Depuis quand en catégorie pro ?

Je n’ai jamais envisagé de passer au niveau professionnel. Jusqu’à ce qu’un jeune homme me pousse un jour à participer à une course pour le plaisir. Et oui, c’est ainsi qu’a commencé ma carrière sportive. Cela a démarré avec des tours de 10 km sur route, puis par des sorties sur les trails et les chemins de forêt, jusqu’aux sommets. J’ai participé à ma première compétition de course en 2016 et de ski-alpinisme en 2017. Je dirais que je suis professionnelle depuis deux ans.

Quels ont été tes plus grands succès cette saison ?

En course, mon plus grand succès de la saison a définitivement été ma participation à la Coupe du monde dans le cadre de la course du Grossglockner, où je me suis classée en 3e position chez les femmes. Parmi mes autres succès de la saison 2019, on trouve une victoire à la Vertical Up à Kitzbühel, une victoire au Trailrunning Festival sur le trajet de 17 km à Innsbruck, une 3e place au championnat de trail, une 3e place à l’Int. Kitzbüheler Hornlauf, une victoire au Gletscher Trailrun à Obergurgl sur 22 km et une 2e place en course de montagne, une victoire au Redbull Almauftrieb, une 7e place au championnat d’Europe Vertical, une 5e place à la course Drei Zinnen et une 3e place au classement général de l’association WMR Mountainrunning avec seulement 2 des 6 courses à disputer. Je vais maintenant m’attaquer à la saison d’hiver.

Quels ont été les principaux défis rencontrés cette année ?

Le principal défi pour moi est de bien respecter le temps de régénération.

Aperçu de l’année prochaine : quels sont tes projets ?

L’année prochaine et cet hiver déjà, je participerai à nouveau à de super courses et expériences.

Alexandra-Hauser


Nous sommes fiers des accomplissements de Babsi Zangerl, Johanna Hiemer, Johannes Hirschbichler, Lisa Hörbinger et Alexandra Hauser durant cette année. Nous leur souhaitons tout autant de succès pour l’année prochaine !