De nos jours, le soja est assurément l’un des aliments les plus controversés, sujet d’âpres discussions souvent clivantes. Beaucoup de personnes estiment qu’il est sain et représente une bonne alternative à la viande. D’autres considèrent en revanche que le soja contribue à la destruction d’écosystèmes et contient des hormones nocives pour la santé. En faisant des recherches sur le soja, on trouve aussi de nombreux articles sur le « mensonge du soja » et les conséquences nocives de cet aliment. Dans cet article, nous souhaitons revenir plus en détail sur le soja et ses aspects sanitaires. Nous souhaitons en outre vous donner quatre raisons qui nous ont poussés à renoncer au soja dans nos produits de petit déjeuner Verival.


Qu’est-ce exactement que le soja ?

Les graines de soja, généralement appelées soja, ont leur origine en Asie. Cet aliment est connu depuis environ 3050 av. J.-C. au Japon et depuis 1550 av. J.-C. en Corée et en Chine. À l’instar des lentilles, des petits pois et des haricots, le soja est une espèce de la famille des légumineuses.

Globalement, le soja contient beaucoup de fibres alimentaires, diverses vitamines (vitamines E et B), du calcium, du magnésium, du fer et de l’acide folique. Il se distingue en outre par sa teneur élevée en protéines, ce qui en fait un aliment privilégié des végétarien·ne·s et des véganes. La graine de soja doit être cuite ou transformée avant de pouvoir être consommée.

La longue histoire de la culture du soja

La dynastie Zhou (1134-246 av. J.-C.) aurait été la première à utiliser le soja comme aliment. À l’époque, il n’était toutefois mangé que sous des formes fermentées (tempeh, nattō et tamari). Il comptait alors parmi les graines sacrées, comme l’orge, le blé, le millet et le riz.

Il faut attendre le début du XVIIIe siècle pour que le soja arrive en Europe. Il n’y est cependant pas planté avant la fin du XIXe siècle. Au début du XXe siècle, il commence à être massivement cultivé aux États-Unis.

Quels sont les produits du soja ?

Voici un bref aperçu des différents produits au soja :

  • graines de soja cuites
  • produits au soja, comme le lait ou le yaourt de soja
  • edamame
  • farine de soja
  • protéine de soja
  • sauce soja
  • huile de soja
  • tofu
  • tempeh
  • miso (pâte de graines de soja)

Le soja est-il sain ?

Le soja est un aliment qui divise dans le secteur de la santé. Certaines études confirment ses bienfaits pour la santé, tandis que d’autres les réfutent. Comme toutes les autres légumineuses, le soja contient naturellement des substances nocives. Le problème du soja est cependant qu’il en renferme une concentration élevée.

Il affiche par exemple une dose nettement plus importante d’acide phytique et capte ainsi les minéraux comme le zinc, le calcium, le fer et le magnésium. En conséquence, notre corps absorbe plus difficilement les différents minéraux et a en retour plus de difficultés à les transformer. La teneur en acide phytique et autres substances nocives peut néanmoins être réduite par la fermentation, le trempage et la germination. Ainsi, les produits au soja comme le miso ou le tempeh ont une teneur réduite en substances nocives.

Par ailleurs, diverses études ont montré que les phytoestrogènes (contenus dans le soja) peuvent accroître le risque de cancer du sein. Le soja peut également avoir des répercussions sur la thyroïde, notamment en raison des isoflavones qu’il renferme. Il est donc conseillé aux personnes souffrant d’un trouble de la thyroïde de réduire autant que possible leur consommation de soja. Il convient néanmoins de relativiser et, comme pour tout autre aliment, d’appliquer le principe « La quantité fait le poison ».

Le soja fourrager

Étant donné la présence toujours plus importante des produits au soja dans les rayons des supermarchés, on serait tenté de croire que la majorité du soja produit finit dans nos assiettes. On est pourtant loin de la réalité, puisqu’environ 80 % du soja est utilisé comme fourrage riche en protéines dans l’élevage intensif.

Le soja en en effet un aliment particulièrement bon marché, et donc très populaire pour nourrir les animaux. Cela est éminemment problématique pour le soja importé, puisque près de 90 % des graines de soja produites dans le monde sont le fruit de manipulations génétiques (OGM).

4 raisons expliquant que nos produits de petit déjeuner Verival ne contiennent pas de soja

1. Allergie au soja largement répandue

Le soja et ses dérivés sont un allergène bien connu dans les sciences de l’alimentation et le nombre d’intolérances au soja va croissant. En conséquence, la présence de soja doit être signalée sur l’emballage, conformément au règlement relatif à l’étiquetage alimentaire (ordonnance sur les allergènes). Nous avons donc choisi de créer des mueslis, crunchies et porridges sans soja, afin de permettre à nos amis du petit déjeuner souffrant d’intolérance au soja de pouvoir savourer nos produits sans problèmes.

2. Hormones contenues dans le soja

De nouvelles études ont révélé qu’une consommation excessive de soja peut avoir une influence considérable sur notre système endocrinien. Elle pourrait également accroître le risque de cancer du sein et de maladie d’Alzheimer. En cas de trouble thyroïdien, il est aussi recommandé de renoncer à une consommation quotidienne de soja, puisque les isoflavones contenus dans ce dernier peuvent entraver les effets des hormones thyroïdiennes de synthèse. Les débats sur les hormones renfermées dans le soja ont ainsi pesé lourd dans notre décision de ne pas l’utiliser dans nos produits de petit déjeuner.

3. La culture problématique du soja

Dans les principaux pays cultivateurs de soja, à savoir le Brésil et l’Argentine, des millions d’hectares de forêt tropicale sont détruits pour laisser place à des monocultures de soja qui privent les sols de nutriments et les appauvrissent.

En outre, ce type de culture favorise les champignons, les bactéries et les virus. Dans les monocultures, les parasites et agents pathogènes se répandent particulièrement vite et facilement, ce qui nécessite une utilisation toujours plus importante d’engrais chimiques et de pesticides. Le soja peut aussi être cultivé sous nos latitudes européennes, et pourrait donc être un produit régional, mais les hormones qu’il contient demeure pour nous un argument majeur contre son utilisation.

4. Le goût du soja

Le goût du soja et de ses produits est lui aussi loin de faire consensus. Certaines personnes aiment sa saveur, mais d’autres sont apprécient nettement moins le goût particulier de cet aliment. Face à la diversité bien connue des goûts de chacune et chacun, nous avons choisi de ne pas employer de soja, afin de permettre au plus grand nombre de savourer nos produits de petit déjeuner.


Petit déjeuner sans soja de Verival

Les recettes de nos produits de petit déjeuner Verival sont dénuées de soja*. Notre cheffe de produit Alexandra Mentil résume encore une fois brièvement les raisons qui expliquent l’absence de soja dans les produits Verival : « Nous avons décidé de ne pas utiliser de soja dans les produits de petit déjeuner et ceux destinés au sport, car il s’agit d’un aliment qui polarise. Au final, c’est bien entendu la quantité qui fait le poison. En dépit de la teneur élevée en protéines du soja, de son bon profil en acides aminés et de sa disponibilité en Europe, nous avons choisi chez Verival de miser sur d’autres sources de protéines végétales dans nos produits destinés aux sportifs. Si la teneur en protéines des protéines de graines de courge, protéines de graines de tournesol, noix de cajou, amandes, noisettes, graines de chanvre, graines de tournesol et graines de courge est légèrement moins importante, elle suffit toutefois amplement. En outre, la combinaison de ces protéines végétales dans nos produits pour les sportifs crée d’excellents profils en acides aminés. »

Notre résumé sur le thème du soja

En raison des avis divergents dans le secteur de la santé, de l’allergie au soja, du goût de ce dernier et des hormones qu’il contient, nous avons sciemment décidé de ne pas utiliser cet aliment dans nos produits de petit déjeuner Verival. Vous pouvez ainsi savourer pleinement nos produits de la gamme Power, même si vous souffrez d’allergie au soja.

* « À l’exception du produit Crousti’choco. Pour des raisons liées à la production, il est possible que d’autres produits contiennent des traces de soja. »