Coffret découverte Verival - trouvez votre préféré ! Obtenez-le sans frais d'expédition pour 7,99 € au lieu de 12,69 € avec le code 10XVERIVAL

Diabète – comment faire baisser naturellement le taux de glycémie ?

mars 12, 2020
  • Nourriture
Diabète – comment faire baisser naturellement le taux de glycémie ?

Le diabète. Pour beaucoup, le diagnostic est un choc. Le dépistage d’un diabète mellitus est automatiquement associé à l’insuline, à une alimentation sans sucre et à des contrôles stricts du taux de glycémie. Le pire pour les personnes concernées est la crainte de perdre en qualité de vie, car tout ce qui est bon semble d’un coup interdit. Mais est-ce vraiment le cas ? Dois-je soudainement renoncer à tout ce qui contient de l’amidon, du sucre ou des glucides en général à cause de mon diagnostic ? La réponse est non.

Nous souhaitons aujourd’hui nous pencher sur quelques-uns des mythes relatifs à l’alimentation en cas de diabète et présenter de super alternatives. Et même vous montrer comment faire baisser le taux de glycémie naturellement en misant sur les bons aliments.

Quelles sont les conséquences du diabète ?

Le diabète n’est pas une maladie qui apparaît de nulle part. Dans la plupart des cas. On distingue deux types de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Leurs symptômes et leurs évolutions sont similaires, mais leur origine n’est pas la même.

Diabète de type 1

Les personnes atteintes de ce diabète souffrent d’une maladie auto-immune, où le système immunitaire attaque les cellules bêta du pancréas, responsables de la production d’insuline. Ce problème est généralement héréditaire et nécessite un apport permanent en insuline.

Diabète de type 2

L’apparition d’un diabète de type 2 est souvent la conséquence d’une suralimentation et d’un surpoids. Les personnes âgées développent fréquemment un « diabète de vieillesse ». Depuis quelques années, on observe toutefois une hausse des diagnostics chez les enfants et les jeunes, en lien avec une consommation trop élevée de sucre, de graisses et de sel dans l’alimentation.

Le plus étonnant est qu’une alimentation saine et une activité physique peuvent aussi faire reculer un diabète de type 2.

Taux de glycémie – qu’est-ce qui est normal ?

Glycémie (à jeun) Glycémie (2 heures après manger)
Taux normal (adulte)100mg/dl (5,6 mmol/l) 140 mg/dl (7,8 mmol/l)
Prédiabète ≥ 100 mg/dl (5,6 mmol/l) ≥ 140 mg/dl (7,8 mmol/l)
Diabète mellitus ≥ 110 mg/dl (6,1 mmol/l) ≥ 200 mg/dl (11,1 mmol/l)

Source : Lexikon der Krankheiten und Untersuchungen, 2e édition, 2008, Thieme Verlag, Stuttgart, p. 235

Le taux de glycémie normal d’un adulte est de maximum 100 milligrammes (mg) de glucose par décilitre (dl) de sang. Cette valeur détermine un seuil, qui n’est pas dépassé chez les personnes en bonne santé à jeun (c’est-à-dire n’ayant rien mangé avant la prise de sang). Il est normal que le taux de glycémie augmente après un repas, puisque les glucides contenus dans l’alimentation ont besoin d’insuline pour être métabolisés par le corps. Un diabète est constaté à partir d’un taux de glycémie de 110mg/dl de glucose dans le sang.

Diagnostic du diabète : que puis-je manger ?

Pas de panique ! Un diagnostic de diabète ne signifie en aucun cas que vous devez tirer un trait définitif sur les plaisirs culinaires. Le mythe affirmant que les glucides sont à proscrire entièrement est à prendre avec des pincettes. Commençons par nous pencher en détail sur les glucides.

Les glucides valent bien mieux que leur réputation

Il y a quelques années encore, on trouvait sur le marché des « produits pour diabétiques », qui ont depuis disparu du commerce. Aujourd’hui, les principes suivis par les personnes diabétiques sont ceux d’une alimentation saine, telle qu’elle s’applique à tous, c’est-à-dire variée. Cela comprend surtout des fibres alimentaires et des glucides de qualité. Ces derniers se trouvent dans les produits complets (p. ex. farine complète), les fruits et les légumes, ainsi que dans les flocons de céréales, notamment d’avoine. L’avantage des fibres alimentaires est qu’elles ne sont partiellement pas digérées. Elles remplissent ainsi l’estomac sans fournir d’énergie.

Si nous choisissions de nous nourrir exclusivement de fibres, nous n’aurions donc pas assez d’énergie. D’où l’importance des glucides complexes, qui nous approvisionnent eux en énergie – ni trop vite, ni trop lentement.

Nous connaissons tous l’effet du sucre de raisin. Il apporte une poussée d’énergie quasi immédiate, grâce à la pénétration très rapide de son sucre dans le sang. L’inconvénient est toutefois qu’il est utilisé tout aussi rapidement. Un peu comme si l’on versait de l’essence sur un feu.

Les glucides simples de ce type ne sont donc pas adaptés à un approvisionnement prolongé en énergie. C’est ici qu’interviennent les glucides complexes. Ces derniers font grimper et descendre lentement le taux de glycémie, permettant ainsi d’éliminer les fringales.

Quiconque démarre sa journée avec un petit déjeuner sain riche en glucides à chaîne longue crée la meilleure base possible pour un taux de glycémie équilibré, une concentration stable et une performance constante. Cette recommandation en matière de glucides vaut aussi pour les diabétiques.

Quels produits vaut-il mieux éviter en cas de diabète ?

Lorsque le diabète est lié à un surpoids, il est particulièrement pertinent de renoncer à tous les aliments qui ont une teneur élevée en matières grasses, en sucres et en sel, ainsi qu’aux produits ultra-transformés. Globalement, il convient ici aussi de suivre avec sérieux les principes d’une alimentation saine. L’alcool ne devrait pas non plus être sous-estimé. Les liqueurs et les cocktails affichent par exemple une teneur élevée en sucre, qui fait monter très vite et très fortement le taux de glycémie. En outre, 1 g d’alcool contient presque autant de calories qu’un gramme de graisse !

Quels aliments font baisser naturellement le taux de glycémie ?

Faut-il toujours passer par des médicaments ? Ou existe-t-il éventuellement des méthodes naturelles pour influencer le taux de glycémie ? Lorsqu’un diabète commence à se profiler, des aliments susceptibles de faire baisser le taux de glycémie peuvent aider à contrer la maladie en dernière minute.

Le bêta-glucane dans les aliments – le bon tuyau de la science

Les études récentes montrent qu’une fibre alimentaire en particulier a un effet positif sur le risque de diabète : le bêta-glucane contenu dans l’avoine !

Il s’agit dans ce cas d’une fibre alimentaire qui n’est pas digérée et a de nombreuses propriétés intéressantes : le taux de glycémie est régulé, la sensation de satiété intervient plus tôt, le taux de cholestérol dans le sang est réduit et le système immunitaire est activé. Un véritable super-nutriment !

Beta Glucane Verival
Beta Glucane Verival

Le bêta-glucane n’est présent que dans un nombre très limité d’aliments. L’avoine est la céréale contenant le plus de bêta-glucane. La forme sous laquelle se présente n’a ici pas d’importance. Que ce soit des flocons d’avoine croustillants ou classiques ou encore le porridge, petit chouchou des Anglais, tous sont idéaux pour ingérer une bonne quantité de bêta-glucanes et profiter de leurs effets positifs.

Outre l’avoine, le bêta-glucane est aussi présent dans l’orge, les champignons et les algues.

Utiliser l’indice glycémique comme valeur de référence

Ne serait-ce pas génial s’il existait des aliments qui signaleraient dans quelle mesure ils influencent le taux de glycémie ? Ils existent ! C’est notamment le rôle de l’indice glycémique, qui montre à quelle vitesse les glucides des aliments sont transférés dans le sang. Plus le transfert est rapide, plus le taux de glycémie grimpe vite. En conséquence, cela signifie que la consommation d’aliments « Glyx » à l’indice glycémique bas assure une hausse lente du taux de glycémie. Les personnes qui mangent systématiquement des aliments de cette catégorie peuvent donc faire baisser leur taux de glycémie à long terme. Telle est la théorie des tenants du régime « Glyx ».

L’activité physique et son influence sur le taux de glycémie

Le fait de bouger ne devrait pas être négligé lorsqu’il est question de limiter le taux de glycémie. Nous avons besoin d’énergie dès que nous soumettons notre corps à un effort. Si l’énergie des muscles ne suffit plus (p. ex. en faisant du vélo), le glucose est prélevé dans le sang afin de fournir une nouvelle source d’énergie. Ainsi, le taux de glycémie diminue naturellement.

Une cure à l’avoine comme régime détox

Vous avez maintenant envie de mettre ces conseils en pratique ? Notre bonne astuce « cure à l’avoine » est autant recommandée pour les diabétiques que pour le reste de l’humanité ! En effet, rien de tel qu’un petit déjeuner à l’avoine pour stimuler efficacement son intestin et rétablir l’équilibre de la production d’insuline :

Votre cure d’avoine détox en dix jours :

20 g de flocons d’avoine (p. ex. flocons d’avoine bio de Verival)
30 g de son d’avoine (p. ex. son d’avoine bio de Verival)
10 g de noix (p. ex. noix bio de Verival)
1 poignée de fruits rouges
100 à 150 ml de boisson à l’amande
1 verre d’eau plate pour plus tard

Et après la cure ? Découvrez notre univers du petit déjeuner et trouvez-y votre nouveau muesli favori !

Sources (en allemand) :

https://www.diabetesinformationsdienst-muenchen.de/aktuelles/schwerpunktthemen-alt/fruehwarnzeichen/index.html

https://www.diabetesde.org/ueber_diabetes/was_ist_diabetes_/habe_ich_diabetes_/symptome_bei_diabetes_typ_1_und_typ_2

https://www.dge.de/ernaehrungspraxis/diaeten-fasten/glyx/

https://diabetesinformationsdienst.de/niedriger-glykaemischer-index-haelt-blutzucker-besser-unter-kontrolle/

Noix

Les noix sont particulièrement riches en acides gras-oméga-3 et ont une...

Découvrir maintenant
  • #Porridge
  • #Porridge

Produits de cet article

Verival Walnüsse
Noix
Contenu 150 gramme (27,93 € * / 1000 gramme)
À partir de 4,19 € *
Verival Haferflocken
Flocons d'avoine
Contenu 500 gramme (3,70 € * / 1000 gramme)
À partir de 1,85 € *
Verival Haferkleie
Son d'avoine
Contenu 500 gramme (5,98 € * / 1000 gramme)
À partir de 2,99 € *